07/03/2014

COMPLAINTE D'UNE COCUE QUI COMPREND PAS

 

Des mois, des longs mois, quand l' travail n'y est pas

Y a des mecs qui s'ennuient à mourir

Leur femme est partie, gagner leur vie

Pas facile d'avoir du plaisir...

 

Et l'homme est tout seul, il regarde ses e mails

Il envoie vainement lettres et C.V.

Il pense à autrefois, l'argent et la nana

Pourquoi pas tenter d' la retrouver ?

 

Ca vaut pas la peine

De blesser ceux qu'on aime

Pour aller retrouver

Les fantômes du passé 

Ca suffit un instant

Ca dure jamais longtemps

Ca détruit les personnes

Quand les mensonges sont grands...Mmm...

 

Quand le mec s'ennuie, il r'garde tous ceux qui brillent

I' n'tient plus, faut qu'à nouveau il vive...

Il suit ses idéaux, il est doué, il le vaut

Il va revoir sa blonde, faire son show...

 

(Musique)

 

C'est bien notre histoire, j'ai du mal à y croire

J'ai des fois l'impression qu'c'est pas toi

Qui m'as clouée sur place, regarde-moi en face

Notre couple est meurtri, nous aussi...

 

Ca vaut pas la peine

De blesser ceux qu'on aime

Pour aller retrouver

Les fantômes du passé 

Ca suffit un instant

Ca dure jamais longtemps

Ca détruit les personnes

Quand les mensonges sont grands...Mmm...

 

Ca vaut pas la peine

De blesser celle qui t'aime

Pour aller retrouver

Une amourette passée...

 

16:17 Écrit par Mimie dans Amour, couple | Commentaires (0) |  Facebook | |

27/10/2013

CAOUTCHOUTAI

Parodie de "Papaoutai" de STROMAE

 

 

 

11:35 Écrit par Mimie dans Amour, couple | Commentaires (0) |  Facebook | |

27/07/2013

Parodies "couples"

En ce mois de juillet, voici 3 interprétations de textes que j'avais composés en 2007, à mes débuts.

Bonnes vacances à ceux qui en prennent !

 

Entrer des mots clefs

20:22 Écrit par Mimie | Commentaires (0) |  Facebook | |

05/07/2013

Parodie de "Poupée de cire, poupée de son"

Japan Expo à Paris et Jénifer reprenant France Gall à la radio, voici ma dernière paro.

 

la-belle-jenifer.jpg



 

Je suis une pépée facile

Une pépée silicon

Mon corps, une parfaite imitation

Pépée facile pépée canon

 

Jamais d’heure, rien à dire, 
Chaque jour à la maison

Et puis au lit je dis jamais non

Pépée facile pépée canon

 

Mes cheveux sont blonds ou noirs

Le mont de Vénus, de vrais poils

Je suis douce sous tes doigts

Bien plus sûre qu’une fille de joie !

 

Le plastique il faut proscrire,

Les pépées d’occasion

Celles qui pètent sous pénétration
Pépée facile pépée canon

 

Je sais, je vais te séduire

Je suis bourrée d’options

L’amour dans n’importe quelle position

Pépée facile pépée canon

 

Mes cheveux sont blonds ou noirs

Le mont de Vénus, de vrais poils

Je suis douce sous tes doigts

Bien moins chère qu’une fille de joie !

 

Seul parfois il va sans dire

Ca t’chatouille les bonbons

Te soulager sans crainte des morpions

Sans devoir mettre de protection

 

Je n’suis qu’une pépée facile,

Une pépée canon

Lèvres vermeilles et de beaux nichons

Pépée facile pépée canon

 

 

Je n’suis qu’une pépée facile,

Une pépée canon

Lèvres vermeilles et de beaux nichons

Pépée facile pépée canon

 

Dans quelques jours c’est la livraison

Pépée facile pépée canon

Si ça te plaît, fais la collection

Pépées factices made in Japon !

 

07:47 Écrit par Mimie dans Sexe | Commentaires (0) |  Facebook | |

03/07/2013

2 awards au Parodyland !

 tn-16593-micro-rigolo-3063f8.gif

Depuis plusieurs années, je présente mes parodies aux "Parodyland Awards".
http://www.parodyland.net 

Voici mon palmarès 2013 :

Meilleure illustration parodique avec "GNANGNAN STYLE"
 

 

Meilleure parodie 2013 avec "BAMBINS, PFIOUUUU ! "

 

 Ainsi qu'une très belle 2e place dans les meilleurs textes pour "MIMI".

Meric pour vos votes, les collègues parodistes, interprètes et les amis !

10:38 Écrit par Mimie | Commentaires (2) |  Facebook | |

06/04/2013

Parodie de dessin animé : Anastasia

Collaboration avec les Motherfucker pour le texte de ce détournement très réussi.

Bravo Mister, ainsi qu'à l'interprète !

anastasia.jpg

Anastasia - Une dose tout le temps (détournement) from Mister-MF on Vimeo.

09:49 Écrit par Mimie | Commentaires (0) |  Facebook | |

28/03/2013

STROMAE

Parodie de "PAPAOUTAI - SROMAE

 

Qu'est-ce qui tient dans une main
Qui est long et pas très épais
Tu ne vois pas ? Allons cherche bien
Tu finiras bien par trouver !
On en a souvent le besoin
Il est souple assez parfumé
Elastique, il va et il vient
C'est mieux pour être protégé !
Pas vrai ?
Où est sa parka
Dis-moi, où est sa parka ?
Sans mettre son p'tit K-Way,
Jamais il pénétrera !
Ah, tu n'en as pas ?!!
S'il n'est pas chapeauté,
Chez moi, tu n'as le droit d'entrer
Qu'avec les doigts !
 
[Refrain] (x2)
Ou t'es caoutchouté
Ou t'es caoutchouté
Ou t'es caoutchouté
Ou tu peux pas niquer, niquer !
 
[Couplet 2]
Quoi ? Non, je n'en ai pas
Y a bien un Carrefour au coin de la rue
Ca coûtera 2 euros ou trois
Ca coûte pas cher pour faire crac boum hue
N'est-ce pas agréable ?
J'enfile l'imperméable
Des ptits coeurs ou goût vanille
Si on donne naissance, on est irresponsables !
Ah ! Et bien oui, tiens,
C'est pas le moment de faire un bébé
Tu désires vraiment être papa ?
M'sieur va tout faire pour l'éviter, c'est ça
J'fais quoi si tu t'retires pas ?!!
Garde-nous des M.S.T. ! Pour la toute dernière fois,
Je te laisse pas le choix :
 
[Refrain]
 
[Outro] (X2)
Où est sa parka
Dis-moi, où est sa parka ?
Sans mettre son p'tit K-Way,
Jamais il pénétrera !
Ah, tu n'en as pas ?!!
S'il n'est pas chapeauté,
Chez moi, tu n'as le droit d'entrer
Qu'avec les doigts !
 
[Refrain]

 

Parodie de "Je cours" - STROMAE

STROMAE.jpg


Ca y est, j’viens d’m’y mettre

J’sais pas c’qu’on y fait, ni ce qu’on dit

Mais tous veulent y être..

Je veux voir, me faire des amis

Et là on en trouve des tas

J’suis seul, mon amie m’a quitté

Et j’essaie...


Un seul « j’aime » et j’ai tous les accès

Des groupes, des pages

Et je poste, j’envoie des pokes, je « lolle » et je blague

Chut, souvent je mens, je m’ vante, je pique des vannes trop marrantes

Tous morts, morts de rire !

Et j’ai envie qu’on me kiffe plus encore, je suis libre

De penser, je m’épanche

Que tout le monde sache

Et je le fais du lundi au dimanche

Je parle tard
Accro à mon portable

Sur le chat au petit jour je suis là

 

Facebook

Je like

Oui je like

Et puis je like

Ensuite je like

Et après ben je like

Oui je like

Et je like

 

Et je continue à faire aller mes neurones

Les gens trouvent drôles mes statuts

Et il me faudra tout mon temps

Afin de mater les tiens, ceux d’tes enfants

Car je commente tout

Je suis le télex

Tous sont flattés et m’laissent des comm.

Oh ! J’adore plaire au public

Je n’ai pas peur : c’est un pseudo, y a pas de souci

Aucun ne me connaît

Que sais-tu de moi ?
Ce que je veux bien, moi, te montrer !

Un gus qui rigole

Mais réellement, c’est pas la joie, tout va de traviole

Un gars lassant sans amis sans argent

Je gaffe et j’agace avec ma malchance

Tu vois pourquoi j’aimerais être fort, l’idole des femmes, celui qu’on adore ?

(Oui être fort) 

Et c’est plus fort que moi

Dès que je m’lève, le monde se connecte avec moi

Ici, ailleurs,  j’suis dans la place

Même enfermé, je cours et le temps passe

Sans une tune, tout peut se dire et se voir

Et j’y retourne souvent pour qu’on m’rejoigne

Mieux vaut le pc, pas l’temps de m’nourrir

J’invite, fais-tu partie de mes amis ?

 

Facebook...

like-like-like-buuteeq.jpg

17:55 Écrit par Mimie dans Amour, couple | Commentaires (0) |  Facebook | |

16/03/2013

MIMI

Parodie de "Lily", Pierre PERRET.

Pierre_Perret.jpg

Rédigée spécialement pour l'émission "Spéciale Zanimos" du Parodyland, en l'honneur de l'invitée de parolix, Nathoz, une amoureuse des chats elle aussi.

 

On la trouvait encore jolie, Mimi,

Elle avait des poils déjà gris, Mimi,

Sur un menton un peu plissé,

Ca trahissait toutes ces années

Qui faisaient qu’elle avait pâli.

 

Elle fut maman un peu trop tôt, Mimi,

D’une triple paire de marmots, Mimi,

Massés sous sa poitrine blanche,

Petiots tout noirs entre ses hanches,

Ca f’sait penser à un piano.

 

Elle aimait trop la liberté, Mimi,

D’être enfermée, elle refusait, Mimi

Malgré ses petits sacripants,

Elle s’échappait discrètement

On n’la revoyait qu’après longtemps...

 

Elle a bien pleuré ses marmots, Mimi

Etre à huit, c’était beaucoup trop, Mimi

Et puis soudain, une chaleur,

Ressortait faire le joli cœur

Aux mâles, peu importe leur couleur

Et quand elle jouait dans la neige, Mimi,

Il fallait voir son petit manège, Mimi,

Redevenait petit enfant

Puis elle rentrait, claquant des dents

S’réchauffer dans l’appartement.

Elle aima un bon gros tigré, Mimi,

Un qui venait la retrouver, Mimi,

Mais la belle attrapa des poux

Des puces, des tiques dessus, dessous

Je n’ voulais plus de lui chez nous.

 

Elle avait l’instinct lunatique, Mimi,

Ca la rendait très romantique, Mimi,

Elle partait seule dans la nuit noire,

A la pleine lune hurlait d’espoir

Que son amant viendrait la voir.

Mais quand elle oubliait son vice, Mimi,

Elle revenait, sentant la pisse, Mimi.

Avec des traces de morsures,

Des poils manquants et des griffures

Se blottir sur ma couverture.

Puis elle se serrait sur mon cœur, Mimi

Me f’sait oublier toutes mes peurs, Mimi

Nous deux, moi et ma petite puce

Deux vieilles plus cotées à l’argus

Vivions des  moments de bonheur.

 

Et dans mon combat quotidien, Mimi

Qui me donnera tous ces câlins, Mimi ?

Qui me tournera tout autour ?

Tu me manques fort mon chat d’amour

Ta gamelle ne sert plus à rien...

On la trouvait encore jolie, Mimi,

Elle avait des poils déjà gris, Mimi,

Sur un menton un peu plissé,

Ca trahissait toutes ces années

Qui faisaient qu’elle avait pâli.

17:39 Écrit par Mimie dans Divers | Commentaires (0) |  Facebook | |

06/03/2013

CUNICULA

Il manquait ce chanteur belge à mon "palmarès"!

Parodie de "Funicula" de frédéric François (entre autres interprètes de cette traditionnelle chanson italienne).

frédéricfrancois.JPG

 

 

 

Cunicuni Cunicula Cunicuni Cunicula

J’aime j’aime ça

Cunicuni Cunicula


Cachée en lieu secret j’ai une fleurette,

Un bouton d’or

Il dort, mais si tu touches sa collerette

Il va éclore

 

Il dort, si tu l’réveilles, que tu l’ chatouilles

Plus de siesta

Et même, il apprécie qu’on le dépouille

C’est la fiesta !

 

 J’aime, j’aime oh que j’aime ça

J’aime, j’aime oh que j’aime ça

Cunicuni Cunicula Cunicuni Cunicula

J’aime j’aime ça

Cunicuni Cunicula (bis)

 

Sensuel, du bout des doigts, caresse-la maintes fois

Elle grimpe de joie !

Et goûte ce doux nectar suave que pour toi

Sois délicat

Lentement puis vite vite tu tournes, tournes

Et tu l’effleures

Encore ! La voilà prête, sa corolle s’ouvre

Tu cueilles la fleur !

 

J’aime, j’aime oh que j’aime ça

J’aime, j’aime oh que j’aime ça

Cunicuni Cunicula Cunicuni Cunicula

J’aime j’aime ça

Cunicuni Cunilingua ! (bis)

17:51 Écrit par Mimie dans Amour, couple, Sexe | Commentaires (0) |  Facebook | |